dimanche 10 octobre 2010

à Toulouse on n'arrête pas le progrès


Les 'chuteurs' vont faire leur apparition dans les rues de la ville rose. Comprenez des médiateurs affiliés à l'Office de la Tranquillité ( si si ! :-) ), six agents municipaux -quatre hommes et deux femmes- qui viennent d'être recrutés pour essayer de faire baisser le niveau sonore en ville (principalement place Saint-Pierre, où des centaines de jeunes se retrouvent pour faire la fête à partir du jeudi soir). L'idée vient de Suisse où l'on appelle 'chuteurs' des personnes qui tournent dans les rues en faisant 'chuuut'. La mairie explique préférer mettre ce type d'interlocuteur face aux jeunes que des policiers. La densité urbaine est confrontée à plusieurs défis dont bien évidemment le bruit. Décidemment il n'y a pas que Paris qui va crever d'ennui.