mardi 12 octobre 2010

Loisium : les travaux commencent


Le Loisium est un hôtel sur le thème de la vinothérapie situé à Voegtlinshoffen en Alsace. Le projet a fait réagir les riverains car il est situé sur un terrain anciennement classé Espace Naturel Sensible-ENS (et déclassé pour l'occasion). Les recours des associations à sensibilité environnementale, dont deux sont régionales et une locale (Nartecs, Paysages d’Alsace et Alsace Nature), n'ont pas empêché le début des travaux hier. Ce projet est porté par des investisseurs autrichiens, déjà propriétaires exploitants d'un établissement hôtelier haut de gamme en Autriche, à Langenlois.
Je suis partagé concernant ce projet. Tout d'abord surpris que l'on puisse déclasser un ENS (pourquoi classer dans ce cas là ?) au profit d'intérêts privés. Un pont à Saint-Germain-en-Laye a été déclassé monument historique pour permettre des travaux de renforcement de celui-ci afin d'y faire passer un train (ce que je peux comprendre car il s'agissait d'un usage public). Doublement surpris car il s'agit d'un projet qui ne s'adressera qu'à une élite économique (un établissement hôtelier haut de gamme). La culture alsacienne rime en général avec vulgarisation (par exemple, les marchés de noël sont à la fois un ravissement pour les yeux et accessibles à tous, idem pour les concerts de musique traditionnelle alsacienne qui mélangent toutes les couches de la société). Surfer sur cette vague de fond au profit d'une petite classe de privilégiés est à la fois cynique et écoeurant car elle contribue sensiblement à la scission de la société alsacienne. Je peux par contre entendre les arguments de développement économique, de création d'emplois locaux. Mais encore une fois le projet semble plutôt cloisonner quelques nantis dans une enceinte sécurisée -et renforcer ce sentiment de privatisation de l'espace public- qu'utiliser la vinothérapie pour créer du lien.