dimanche 3 octobre 2010

à Saint-Pierre-sur-Dives les enfants vont à l'école...à cheval


Pionnière de la réintroduction du cheval en (petite) ville, Saint Pierre sur Dives (4000 habitants) a confié un cheval (type percheron) à son cantonnier dès 1993. En 2006, la commune subissant la fusion de deux classes maternelles, a mis en place un « hyppobus » entre le bourg et l’école, un trajet d’une vingtaine de minutes. Le carrosse emmène les enfants en deux rotations, ce qui donne aux parents un certain choix dans leurs horaires, et surtout moins de stress car le cocher attends les retardataires. Une flexibilité inconnue avec l’autobus qui passait à huit heures piles et obligeait les enfants, arrivés trop tôt, à patienter à la garderie. Rapidement, des synergies ont été découvertes. Ainsi, les enseignants ont exploité le capital sympathie de la mascotte en créant un atelier pédagogique sur les chevaux, et l’animal promène les touristes dans la ville pendant les vacances scolaires.