vendredi 26 novembre 2010

Débat public sur la qualité de l'eau en Alsace


Le ton est monté hier soir, les participants n'étaient pas d'accord mais il y avait une volonté conjointe d'avancer. Entre qui et qui ? L'association environnementale Alsace Nature et les agriculteurs représentés par la FDSEA. Ce genre d'initiative est suffisamment rare pour être souligné. Et très vite on se rend compte que les incriminés, les agriculteurs, ont réalisé tous les efforts possible dans la mesure de leur marge de manoeuvre (dans sa dimension économique essentiellement car remplacer les pesticides par des produits bio a un coût qui jusque-là était supporté par les MAET, Mesures AgroEnvironnementales territorialisées, sorte de subventions publiques). Mais depuis peu les vannes ont été coupées. Selon les parties représentées, manquaient autour de la table les représentants publics, les industriels agro-alimentaires et la grande distribution.

Un agriculteur a pourtant réussi ce pari. Nicolas Wisser, agriculteur à la fibre écolo, également maire de son village (Bouissac dans les Charentes) ; il a convaincu une centaine de villages environnant à passer à l'agriculture sans pesticide. Il serait intéressant de les mettre en relation, non ?