jeudi 1 septembre 2011

Commentaire de l'OPHEC à l'article "Demain, quelle ville pour l'hyper-connecté ?" de Michael Silly paru dans Le Monde


Commentaire : Partout, les collectivités territoriales sont confrontées à la complexification de l’habitat social aggravant les problématiques l’isolement des personnes, de la ghettoïsation, de la déresponsabilisation, de l’exclusion ou de la délinquance. Les plus dynamiques recherchent des solutions proactives pour restaurer la mixité sociale, intergénérationnelle et fonctionnelle dans des démarches participatives coopératives. La prise de conscience des enjeux environnementaux et de l’augmentation prévisible des coûts de l’énergie, du chauffage et des déplacements va accroître massivement les besoins en logements adaptés au cœur des villes et/ou à proximité des transports en commun.
L’Union européenne est riche d’un vaste réservoir d’expériences plus ou moins connues ou innovantes en matière d’initiation de projet, de montage juridique et financier, de méthodologies participatives démocratique, de construction écologique permettent la création d’une offre sociale de logement locatif ou en accession à la propriété visant à la fois le mieux « vivre ensemble », l’efficacité énergétique du bâti (réduction des charges) et l’emploi de matériaux sains et perspirant pour une meilleure qualité de l’air intérieure.

Dans l’élaboration d’une vision d’avenir, il serait dommage de sous estimer l’importance des démarches de l’habitat groupé ou autrement appelé habitat coopératif et participatif. En effet, ces démarches qui visent à offrir la possibilité aux habitants de s’impliquer et d’être arbitre dans la conception de leur habitat et aussi du projet urbain environnant, assurent une application plus fine des principes du développement durable.

Pour garantir le développement de ces démarches participatives, votre analyse doit penser aussi à une évolution des pratiques au sein des institutions de gestion du foncier (tel que les SEM) , des organismes de financement et de garantie, etc.
S’agira-t-il d’une évolution ou d’une révolution ?
www.ophec.com
Cordialement