mercredi 12 octobre 2011

Drive


Pour les somptueuses scènes nocturnes dans l'horreur urbaine de Los Angeles (même si Michael Mann est sans égal dans sa façon de filmer la cité des anges la nuit) et la BO à la fois lancinante et électrique. Un Bullitt version contemporaine.