jeudi 17 février 2011

Si vous allez à Dashanzi...faites moi signe





Dashanzi est the place to be en matière d'art contemporain en Chine. La ville se situe au nord-est de Pékin. Il s'agit d'une ancienne usine de production de matériel électronique. L'histoire de Dashanzi commence en 1952 lorsque des officiels chinois et des ingénieurs d'Allemagne de l'est lancent le Projet 157. Cette nouvelle unité de production qui s'inscrit dans le grand plan de modernisation du pays a pour mission de fournir en matériel électronique l'Armée de Libération de la Chine et la population en général. Cinq ans plus tard, l'usine 798 ouvre ses portes et remplit ses fonctions durant près de quarante ans. Avec l'ouverture du pays à l'économie de marché en 1979, l'usine perd le support du gouvernement. Et cesse progressivement sa production vers la fin des années 80-début des années 90.

D'une superficie de 50 hectares (gloups !), les entrepôts sont de style bauhaus, recouverts de briques rouges et grises. Sous l'impulsion de Sui Jianguo, l'Académie des Beaux-Arts les reprend en 1995 pour s'y installer définitivement en 2000. S'en suit un afflux important d'artistes et de personnalités du milieu de l'art. Gao Qiang et Gao Zhen, deux frères connus pour leurs œuvres déclinant Mao Zedong sous toutes ses formes , ouvrent en 2004 leur studio au second étage d'un bâtiment secondaire de l'usine 798.