mercredi 23 février 2011

Reboisement : un défi économique, sociétal et environnemental


Près de 200 agriculteurs se sont retrouvés hier matin devant le conseil régional du Nord Pas de Calais pour y manifester leur opposition au risque de grignotage de leurs terres par le plan de reforestation de la région qui prévoit de planter en moyenne 3000 ha de forêt par an dans la région la moins boisée de France (8 % de sa superficie contre 30 % en France et 40 % en Europe). « L'agriculture régionale, c'est 350 000 ha. Les infrastructures, l'artificialisation et les zones d'activité nous en prennent déjà 4000 par an et on voudrait nous en rajouter 3000 ! Et 7000 ha, c'est 120 exploitations en moins !, explique Christian Durlin de la FNSEA départementale (FDSEA). D'après Jean-Louis Robillard, vice-président de la Région à l'agriculture, « les agriculteurs ne doivent pas se tromper de combat. Il faut s'attaquer au modèle agricole qui fait disparaître les fermes qui seront deux fois moins nombreuses qu'aujourd'hui en 2020 ».