vendredi 10 décembre 2010

Arrêt des projets de centrale photovoltaïque décrété par Matignon : les Alpes du Sud en première ligne


Matignon a récemment décidé de geler tout projet de construction de centrale photovoltaïque jusqu'en mars 2011. Pour les Alpes du Sud, ce ne sont pas moins de quatre projets qui ont ainsi été stoppés net. C’est le cas notamment à Espinasses où le permis de construire a pourtant été délivré en avril dernier et où, à l’heure actuelle, rien n’a véritablement bougé, le site étant toujours sur liste d’attente.
Du côté de Montjay-Sorbiers en revanche, le nouveau décret rajoute son lot de soucis. Car dans le Buëch, on attendait déjà la décision de la préfecture quant au projet d’une centrale photovoltaïque de plus de 30 hectares qui pourrait voir le jour en pleine forêt, l’enquête publique préalable à son implantation s’étant achevée le 25 novembre.
Mais « pour l’instant, on est bloqués » résume Yves Rabasse, maire de Sorbiers. En effet, même si la préfecture venait à autoriser le projet (la réponse est attendue pour la mi-décembre), celui-ci sera, quoi qu’il arrive, bloqué jusqu’en mars par ce nouveau décret.
Une situation que connaît également le Pays Sisteronnais où le projet d’implantation d’un parc photovoltaïque en lieu et place de l’ancienne décharge de Mison attend également que les résultats de l’enquête publique menée du 15 octobre au 15 novembre derniers ne soient rendus publics.
Et avec ceux du hameau d’Arzeliers à Laragne-Montéglin et de l’aérodrome du Chevalet à Aspres-sur-Buëch, ce sont donc quatre projets de parc ou centrale photovoltaïque qui sont pour l’instant retardés par ce nouveau décret. Jean-Michel Arnaud affirme pour le Chevalet : « Pour nous, ça ne change rien dans notre démarche. On avisera au fur et à mesure ».