lundi 28 novembre 2011

La dégénérescence architecturale selon Isaïe Bloch


Il s'agit d'un projet expérimental pour la salle de concert de Vienne (très loin de l'esprit lisse du concert du nouvel an :-) On balance entre le mirifique et l'horreur. Une sorte de vision romantique exacerbée (on pense à la gravure de chateaubriand sur les ruines d'un château). So romantic !