lundi 2 septembre 2013

Un mur de glace sous-marin pour stopper les radiations à Fukushima


TEPCO, l'opérateur énergétique de la centrale nucléaire de Fukushima, est confronté au défi du stockage de centaines de milliers de litres d'eau radioactive. Le dernier épisode en date est la contamination inexpliquée de plusieurs milliers de litres courant août. Cet anneau de glace artificielle mesurerait 1,5 km de long. Situé en bordure des interstices de la roche d'où s'échappe le liquide, sa résistance serait deux fois supérieure à celle du béton armé et presque totalement imperméable. Terrible héritage pour les générations futures...