vendredi 20 avril 2012

Gymnase Le Corbusier...à Bagdad

L'architecte a essaimé dans le monde entier et ce jusqu'en Irak. Construite en 1982, il s'agit donc d'une construction posthume mais fidèle au dessin de Le Corbusier. Il a été "redécouvert" par Caecilia Pieri, chercheuse à l’Institut français du Proche-Orient (Ifpo). L'idée de ce bâtiment germe dans les années 50, au temps où les exportations pétrolières commencent à enrichir la royauté irakienne. Le roi Fayçal II passe commande auprès du cabinet Le Corbusier en 1956 : il souhaite doter Bagdad d’une cité olympique, avec un stade et des installations sportives. En 1958, le roi est renversé par un coup d’État, le projet grandiose est abandonné. Le Corbusier, qui avait dessiné quelque 1 500 croquis et organisé une étude de terrain, est contraint de ranger ses plans. Au début des années 1980, le projet renaît par la volonté du nouveau président de l’époque, Saddam Hussein. Le plus étonnant est son état impeccable (il se situe dans un quartier durement touché par les conflits).